Le prix de la critique


Présentation :

« Si donc ils pouvaient s’entretenir ensemble, ne penses-tu pas qu’ils prendraient pour des objets réels les ombres qu’ils verraient ? »

Platon. « La République » 

Cinq hommes se retirent du monde pour mieux le comprendre et ainsi, penser le changement.

Nous les voyons débattre, réfléchir, se documenter et tenter de « survivre » dans ce huis clos au confort sommaire perdu au milieu de nulle part.

Au travers de leurs discussions, ils enchaînent les inexactitudes historiques, les fautes rhétoriques, les citations erronées, ils biaisent l’actualité, se trompent sur les coupables, dérapent dans leurs analyses. Bref, ils désinforment sans le vouloir.

Aveuglés par la certitude d’avoir raison , ils ne remettent jamais en question la pertinence de leurs informations.

Une par une, ils posent les pierres dans le désordre pour construire leur édifice, ultime œuvre de leurs vies.

 

Perdus, noyés par la complexité d’un monde peut être trop grand pour eux, ils persévèrent pourtant dans leurs recherches de la vérité.

Elle seule pourra les délivrer de la montagne de questions qui les ensevelit.

Sans s’en rendre compte, le public est emporté dans une histoire tissée de mensonge, d’anecdotes absurdes, d’argumentations erronées.

Une supercherie sans nom, une arnaque de la pensée.

Une mise en scène de la vie quotidienne de ces visionnaires de l’extrême au sein de la caverne d’un Platon qui s’offusquerait de tant d’absurdités.

A voir et surtout à revoir !

 

Projet en cours de création prévu pour la saison 2017-2018.

 

Pas de site internet ni fb ni teaser.

Partenaires : Arsenic2; La Chaufferie Acte1; La Halte; L’Epongerie; C.C. Bruegel; Les Carnets du Trottoir ASBL; Le Grandgousier. (Voir les conventions pour vérifier comment les indiquer)